LIVRES OUVERTS

Ouvrir un livre c'est s'ouvrir à un monde construit de toutes les identités universelles.

31 juillet 2010

MOISSONS DE JUILLET

LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS de Paolo Giordano MADE IN CHINA de J.M. Erre PRENEZ-SOIN DU CHIEN de J.M. Erre LAISSEZ-MOI de Marcelle Sauvageot À MÉLIE SANS MÉLO de Barbara Constantine LES HIRONDELLES DE KABOUL de Yasmina Khadra LE CHARME DES APRÈS-MIDI SANS FIN de Dany Laferrière LE DRAGON DE CRACOVIE de San-Antonio NE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR de Harper Lee ARITHMÉTIQUE APPLIQUÉE ET IMPERTINENTE de Jean-Louis Fournier LA CICATRICE de Bruce Lowery LE FOND DE LA JARRE de Abdellatif Laâbi L'IMPOSTURE... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 23:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2010

HUNGER GAMES # SUZANNE COLLINS

Il ne me fallait pas mourir idiote ! Pierre, mon fils, et Anne Sophie, mon amie, se sont ligués pour me faire découvrir cette littérature qui est loin d'être, à priori, ma tasse de thé. "Un jeu imposé, 24 candidats. Seul le gagnant survivra !" annonce la couverture... Un jeu ? Qui joue dans cette histoire ? Ces vingt-quatre gosses, issus des douze "districts" sur lequel règne "Le Capitole" ? Pour "jouer", ils doivent être tirés au sort parmi tous les douze/dix-huit ans : "on devient... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 13:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2010

LE FOND DE LA JARRE # ABDELLATIF LAÂBI

C'est dans le cadre d'un partenariat avec BOB et les Éditions Gallimard que j'ai eu le plaisir de recevoir ce roman. Ces partenariats sont vraiment une façon très agréable de découvrir de nouveaux titres, de nouveaux auteurs... Abdellatif Laâbi est un auteur marocain qui a publié son premier recueil de poésie, Le soleil se meurt, en 1992. Le fond de la jarre est paru en 2002. L'auteur sera distingué par le prix Goncourt de la poésie en 2009. Il vit en région parisienne depuis 1985, après huit ans d'emprisonnement dans son pays (de... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 10:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2010

LE JEUDI, C'EST CITATION

Citons, avec Chiffonnette... et Stéphanie aussi !"Le savoir est une chose trop importante pour être laissée aux enseignants..." de Katherine Pancol, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Retour à la page d'accueil
Posté par tinusia à 00:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juillet 2010

LE CHARME DES APRÈS -MIDI SANS FIN # DANY LAFERRIÈRE

Il ne m'a fallu que trois jours pour croquer ce roman que mon fils m'a offert pour mon anniversaire. Trois jours enchanteurs en Haïti, dans les années soixante/soixante-dix, aux côtés de Vieux Os, un petit garçon dont sa grand-mère Da prend soin. Ils vivent à Petit-Goâve, à environ 70 kilomètres de Port au Prince. Les jours sont paisibles pour Vieux Os, un gentil petit garnement qui apprend la vie au sein d'une communauté pittoresque. Outre Da, la grand-mère bien-aimée, on y rencontre une petite tribu d'enfants, Frantz, Ricco,... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2010

QUE FAITES-VOUS LE JEUDI ?

Je suis sûre que c'est le jour où vous vous ennuyez... Alors Chiffonnette a une idée, une excellente idée ! Elle vient de créer le Comité pour la réhabilitation du jeudi A vos signets, à vos carnets, à vos mémoires, à vos petits bouts de papier... et désormais échangeons nos coups de cœur !Chaque jeudi, chaque quinzaine, chaque mois, quelques mots, quelques phrases extraits d'un de vos livres en cours, d'un de vos livres préféré, d'un livre dont on vous a parlé. Bref ! Citons ensemble ! Retour à la page d'accueil
Posté par tinusia à 20:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2010

L'IMPOSTURE DES MOTS # YASMINA KHADRA

C'est essentiellement à un dialogue entre Mohamed Moulessehoul et lui-même que Yasmina Khadra nous convie ici. Mohammed Moulessehoul... c'est "l'autre Yasmina Khadra", c'est l'officier supérieur dans l'armée algérienne qui a abandonné l'uniforme pour prendre la plume. "Yasmina Khadra sont les deux prénoms de ma femme qui en a trois ! Elle ne les aimait pas, je les ai adoptés. Et ils m’ont porté chance " confie-t-il. Il démissionne de l'armée en 2000, pour se consacrer à sa vocation : l' écriture, et choisit de... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 juillet 2010

LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS # PAOLO GIORDANO

Alice et Mattia, deux enfants perdus dans le désert aride du monde adulte. Alice, petite fille écrasée par le désir d'un père intransigeant, commence ce roman sur une piste de ski plombée de brouillard. Transie de froid et d'angoisse, elle s'éloigne du groupe et se perd ; elle fait une violente chute et se casse la jambe. C'est là, seule, prête à mourir que nous la laissons à la fin du premier chapitre. Mattia, frère jumeau d'une petite sœur, est un enfant surdoué, alors qu'on découvre très vite que la fillette est déficiente... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 13:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 juillet 2010

LES HIRONDELLES DE KABOUL # YASMINA KHADRA

Dans le cadre d'une lecture commune avec mon amie ANNE-SOPHIE, je viens de terminer ce roman qui m'a bouleversée. Il laisse dans mon cœur un sentiment terrifiant de désespérance. Écrit par Yasmina Khadra en 2004, ce court texte, incisif et virulent,nous parle du quotidien de Kaboul au travers de la vie de deux hommes, de deux couples plus précisément, dans cette ville anéantie par le terrorisme taliban. Atiq Shaukat, courageux moudjahid reconverti en geôlier, vague, divague, extravague entre la prison et sa demeure où se meure... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 05:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juillet 2010

À MÉLIE SANS MÉLO # BARBARA CONSTANTINE

Oui, pas mélo du tout, ce frais roman de Barbara Constantine ! Comme les deux autres que je connais d'ailleurs ! Anne-Sophie et moi avons échangé un "Constantine", contre un "Pennac"La lecture de son billet laisse penser que ni l'une ni l'autre n'a perdu au change ! On ne saura jamais de quelle maladie sournoise souffre Mélie - ni même si elle souffre d'une réelle maladie - mais on saura comment et avec qui elle occupera ces vacances-là, ces belles vacances, qui lui permettront d'accueillir sa délicieuse... [Lire la suite]
Posté par tinusia à 07:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,